Victime d’un pervers narcissique

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Enfermée pendant onze ans dans des travaux forcés de jardinage, Marie Murski raconte :« Qui pourrait me croire si je racontais ? Je suis en enfer. Il crie si fort pour que je fasse ce travail, je cède, il me fait peur… s’il me voit inactive, il me tuera… »
Marie MURSKI est tombée entre les mains puissantes d’un prédateur pervers narcissique.
Amoureuse, elle n’a pas vu le piège, ni le chasseur, ni l’affût.
Elle décrit le processus irréversible de la violence, de la terreur, du décervelage, année après année, durant quatorze ans.
Mise en esclavage, enfermée dans un jardin qui est son œuvre et dont elle finit par comprendre qu’il sera son cimetière, elle est pourtant incapable de le quitter, de s’enfuir en le laissant voué à la destruction.
Ce témoignage magistral est un chef d’œuvre de pudeur. Dans un style remarquable, empli des couleurs et des parfums des essences de ce jardin qu’elle construit avec et par amour, Marie Murski s’applique avec lucidité à décrire la machine infernale qui l’a fait tomber dans la dépendance amoureuse.
Parce qu’elle se sentait la Reine indispensable et unique du royaume de son mari, elle a laissé le piège se refermer. Une leçon sans haine, où chaque mot est force et esprit.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »